Élément essentiel du Personal Branding, le pitch se doit d’être percutant pour créer un impact fort sur vos interlocuteurs. Plus votre pitch met en avant vos caractéristiques personnelles qui vous rendent unique, plus il sera efficace, et plus vous allez vous démarquer. Toutefois, le pitch se doit d’être authentique pour faire son effet. Il va de soi qu’affirmer des phrases sans fondements ne fera que vous décrédibiliser.

Le pitch, quèsaco ?

Que ce soit lors d’une rencontre avec un public cible ou lors d’un entretien individuel, la première impression que vous donnez est essentielle. Ces premières minutes vous permettent de briser la glace, d’établir le contact et d’entrer en relation. Si les premières minutes se passent bien, votre interlocuteur aura envie de vous écouter, et sera de ce fait plus attentif à votre discours. Rien ne sert de vous lancer dans une longue palabre qui ne sera même pas écoutée.

La communication est surtout une question d’échange d’émotions (négatives et positives). Ainsi, il faut que vous vous prépariez afin d’optimiser l’impact positif lors de toute communication que vous entreprendrez. La préparation touche deux éléments : la rédaction de votre message et la manière dont vous allez délivrer ce message.

Vous l’aurez compris, la communication est plus efficace lorsque vous générez des émotions positives. Pour cela, il faut alors faire preuve de créativité, innover et surprendre vos interlocuteurs. Faire passer votre message de manière affirmée, enthousiaste et convaincante vous aidera à générer un effet “Waouh !”.

Comment réussir son pitch et se présenter de manière percutante ?

Réussir son pitch, quels sont les ingrédients ?

Votre pitch se construit à partir des informations que vous récoltez sur vous-même. Il s’agit de la cristallisation de votre personne. En d’autres termes, le pitch doit refléter ce qui vous rend unique. Vous devez alors travailler sur la « connaissance de soi », sur vos compétences, vos qualités, vos talents, vos valeurs, vos objectifs à moyen et à long terme sur le plan professionnel, personnel, etc.

Trouver le cœur de son pitch

Pour mieux classer ces informations, posez-vous les questions suivantes :

  • Quelle est votre personnalité ? Vos caractéristiques ?
  • Quelles études et formations avez-vous poursuivi ?
  • Quid de vos expériences professionnelles ?
  • Quels objectifs professionnels vous êtes-vous fixé ?

À partir de ces informations, vous devriez pouvoir faire un résumé dans un texte original et créatif qui sera le cœur de votre pitch. Selon les circonstances, un pitch peut durer de 30 secondes à 10 minutes. Gardez à l’esprit que votre pitch doit tout d’abord avoir un objectif, puis doit être adapté à votre interlocuteur. Il faut noter qu’un pitch ne produira pas de résultat et ne touchera pas votre interlocuteur s’il est trop vague.

Bien préparer son pitch : étudier la situation

Afin de réussir la présentation de votre société ou de vous-même, réfléchissez à l’avance à l’image que vous souhaitez véhiculer sur le plan professionnel. Pour bien préparer votre pitch, répondez aux questions suivantes :

  • À qui s’adresse le pitch ?
  • Qu’essayez-vous de vendre à votre interlocuteur ?
  • Quel est l’objectif de votre pitch ?
  • Qu’espérez-vous de cette rencontre ?
  • Qu’est-ce qui vous démarque des autres personnes pour ce projet ou pour ce poste ?
  • Quelle est votre situation actuelle ?
  • Comment pouvez-vous créer un lien avec votre interlocuteur ?
  • Qu’allez-vous lui demander ?

Il faut alors que la situation soit bien établie. Une fois que vous avez étudié le contexte de la rencontre et que vous vous êtes renseigné sur les personnes que vous allez rencontrer, vous pouvez préparer un pitch personnalisé. Faites cela en vous servant de votre cœur de pitch.

Quelques exemples de situations

Voici des exemples de situations auxquelles vous serez sûrement confronté un jour. Étudiez ces cas et répondez à chaque question pour essayer de trouver le meilleur pitch pour chaque situation.

A une soirée, vous rencontrez des dirigeants d’entreprise

Les soirées vous donnent parfois l’occasion de rencontrer des clients potentiels. A vous de préparer à l’avance un pitch adapté en fonction des réponses aux questions suivantes :

  • Qui espérez-vous rencontrer à cette soirée ?
  • Quel message souhaitez-vous faire passer ?
  • Qu’attendez-vous de ces rencontres ?

En quête d’un emploi, vous êtes convoqué pour un entretien d’embauche

Lors des entretiens d’embauche, le recruteur va certainement vous poser l’incontournable : “Pouvez-vous vous présenter ?”.
Comment comptez-vous mettre en avant votre singularité ? Sachez que vous n’avez que deux ou trois minutes pour vous démarquer des autres candidats. Alors, préparez bien votre pitch.

Comment structurer son pitch de façon idéale ?

Vous savez que les premières minutes sont essentielles pour vous démarquer et pour attirer l’attention de votre interlocuteur. Ainsi, il vaut mieux commencer votre pitch par une accroche pour qu’il soit original et plus efficace et pour que vous puissiez créer un effet de surprise.

Rappelez-vous que votre pitch doit être précis et clair. Il doit également mettre vos atouts en valeur et être une promesse de crédibilité et de bénéfices pour votre interlocuteur. Pour une rencontre brève telle qu’une présentation en public (notamment une soirée réseautage), le pitch ne doit pas prendre plus d’une minute.

Vous pouvez structurer votre message de la manière suivante :

  1. Une phrase d’accroche pour capter l’attention de votre interlocuteur ;
  2. Une brève description de qui vous êtes (entreprise, fonction, responsabilités) ;
  3. Un Unique Selling Point, soit une présentation de ce que vous offrez de particulier ainsi qu’une affirmation de ce que vous attendez suite à la rencontre (actions attendues, objectifs…) tout en étant avant tout focalisé sur votre interlocuteur ;
  4. Une description de ce que votre interlocuteur gagnera en prêtant attention à vous.

Voilà ce qui est communément appelé un “Elevator Pitch”.

Quid de la communication non verbale ?

Vous avez fini de rédiger votre pitch, c’est bien. Mais, ce n’est pas tout ! Pensez également à la manière dont vous allez faire votre présentation. Votre attitude non verbale, votre voix et le ton que vous utilisez doivent appuyer votre message. Montrez votre enthousiasme ainsi que votre authenticité à travers la communication non verbale et vous verrez que vous aurez créé un effet “Waouh !”.

Publié par Barbara Ouvrard

[Total : 3   Moyenne : 4/5]