Tout entrepreneur digne de ce nom doit être en mesure de pitcher. Cette technique de communication est un véritable atout lors d’une rencontre brève ou hasardeuse avec une personne importante.

Le pitch ou pitch elevator est une présentation visant à susciter l’intérêt de l’audience en quelques secondes. Il est tiré d’une situation banale dans laquelle un entrepreneur rencontre par hasard un prospect dans l’ascenseur. Il a alors quelques secondes pour persuader le potentiel partenaire.

Une situation, un pitch

Le pitch dépend de l’auditoire et du résultat escompté. Vos pitch devant le banquier et un prospect ne seront pas les mêmes. Si dans le premier cas vous devez démontrer les potentiels de votre projet, devant le client, le but sera de vanter les qualités du produit.

Le pitch peut avoir plusieurs objectifs. Il peut s’agir d’un test, d’un plaidoyer pour un investissement ou d’une incitation à l’octroi d’un crédit. Quoi qu’il en soit, vous devez être en mesure de délivrer le bon message à la bonne personne, et ce, au bon moment. Cette règle est valable dans toute communication, et surtout pour un pitch. Puisque votre interlocuteur ne pourra vous écouter que quelques secondes, vous devez lui transmettre un message unique et captivant. Votre message doit ainsi être adapté à l’opportunité qui se présente.

Comment pitcher son projet

Construction d’un pitch

Selon la situation, un pitch dure entre 1 et 5 minutes. Il vise à attirer l’attention de l’auditoire tout en marquant son esprit. Aussi, l’introduction du pitch sera décisive. Une mauvaise impression dès les premières phrases pourrait susciter le désintéressement du public. Vous devez vous lancer dans une sorte de teasing et donner envie à l’auditoire de vous écouter jusqu’au bout.

Si vous avez un projet qui permet de résoudre un problème, votre pitch doit s’y référer. Commencez dans ce cas par travailler l’imagination et l’empathie de votre interlocuteur.

Compte tenu de la contrainte de temps, vous ne pourrez pas détailler votre projet. Votre pitch sera juste un moyen d’obtenir un rendez-vous avec votre interlocuteur. La conclusion est donc importante. Elle fera le lien avec la suite. Vous devez conclure avec des phrases percutantes. Ce sera également l’occasion de poser vos objectifs et vos attentes vis-à-vis de votre auditoire.

Un pitch se prépare

Nombreuses personnes tombent dans le panneau du pitch écrit puis appris par cœur. Pourtant, un entrepreneur doit être porté par sa passion pour convaincre son interlocuteur. Si vous récitez un pitch tout fait, l’auditoire s’en rendra immédiatement compte et ne sera plus intéressé par la suite.

L’entraînement est donc la meilleure façon de préparer un pitch. Entrainez-vous avec un chronomètre à la main. Au départ, vous pourrez rencontrer des difficultés au niveau des prononciations, du discours ou du timing. Néanmoins, vous aurez l’opportunité d’améliorer le pitch grâce aux retours de votre interlocuteur. N’hésitez donc pas à demander son avis pour bien caler votre discours.

Tous les moments sont bons pour vous entraîner. Plus vous vous exercerez, plus vous vous adapterez facilement et rendrez votre pitch plus vivant. Ces entrainements vous permettront également de mieux canaliser votre stress une fois en situation réelle.

Publié par Barbara Ouvrard

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]