Pour être dans le contrôle absolu sur les messages transmis, pour réduire les coûts et conserver une certaine autonomie, les grandes entreprises préfèrent souvent confier leurs relations presse à leur service communication. Seulement, le métier est en constante évolution, avec l’augmentation du nombre de supports, des interlocuteurs et l’évolution de la technologie. C’est pourquoi il est désormais temps de changer de fusil d’épaule et de confier votre médiatisation à une agence spécialisée.

« La réputation aide à se forger une identité sur le marché d’une part, et permet de se couvrir en cas de crise d’autre part ».
François Ramaget de Gootenberg

À titre de rappel, le recours aux services d’un avocat et d’une agence de relations presse devrait être une évidence pour les entrepreneurs en début d’activité. Or, en France, ce réflexe est encore loin d’être systématique, alors que le secteur tend de plus en plus à se développer. D’après François Ramaget de Gootenberg (une agence que nous admirons beaucoup) « la réputation aide à se forger une identité sur le marché d’une part, et permet de se couvrir en cas de crise d’autre part ».

Aujourd’hui, force est de constater qu’une majorité importante des grands groupes confient la réalisation de leurs campagnes de relations presse à des agences spécialisées, afin d’épauler le travail des équipes dédiées en interne.

Savoir-faire, savoir être, compétence et diversité

En 20 ans, le métier des relations médias a amorcé une mutation grâce à la diversification des supports, des technologies et des principales cibles. Le recours aux services d’une agence spécialisée libère l’entreprise de certaines tâches chronophages liées aux campagnes de communication. Une agence de relations presse est également appréciée pour l’efficacité de son service, puisqu’elle met à la disposition de l’entreprise des consultants expérimentés, au fait des dernières techniques ou informations et challengés par les différents budgets qu’ils accompagnent.

Pourquoi confier ses relations presse à une agence ?

L’oeil extérieur

Le regard ainsi que l’expertise d’une agence de relations presse offrent surtout des compétences supplémentaires à l’entreprise. En effet, en faisant appel à une agence dont c’est le cœur de métier et la spécificité, l’entreprise peut aborder des sujets annexes qui dépassent sa valeur ajoutée. L’externalisation des relations médias aide l’entreprise à se forger une réputation au niveau des médias et des réseaux sociaux.

Pour une entreprise, le recours à une agence est également avantageux en termes de relations humaines. Celle-ci se voit alors dans la possibilité de détacher un consultant en interne et confier l’intégralité du travail à des professionnels spécialisés dans le domaine. De plus, en cas de difficultés financières pour l’entreprise, il lui serait plus facile de couper le budget prévu pour le prestataire choisi, que risquer de mettre en péril l’équilibre social des employés avec un licenciement.

Maîtrise du contenu

Bon nombre d’entreprises préfèrent confier leurs campagnes de relations presse à des équipes externes, qui, quoiqu’on en dise comprennent parfaitement les problématiques exposées (une habitude renforcée d’un réseaux d’experts et de journalistes qui leur expliquent par le menu le marché, la concurrence et les tendance pour chaque client). Elles garantissent la cohérence du message à transmettre aux médias. Sans parler de l’autonomie qui décharge les directions marketing et communication.

Une question de culture

Les communicants affirment que les relations presse ne sont pas uniquement l’affaire des grandes entreprises. Les nouvelles entreprises et les strartup sont de plus en plus nombreuses à recourir aux services d’une agence de RP. Une solution efficace et moins chère qu’une campagne de publicité pour booster leur business, leur notoriété et afficher leurs différences sur des marchés parfois saturés.

Choix d’une agence : de la méthode et du feeling

Une agence de relations presse ne se choisit pas uniquement sur un simple coup de fil. Afin de trouver l’interlocuteur idéal, il faudra avant tout déterminer les besoins de l’entreprise, établir un brief indiquant les informations qui entrent dans le contexte, les cibles et les objectifs à atteindre. L’entreprise procède ensuite à une distribution des cahiers des charges à deux ou trois agences préalablement listées grâce à la technique du bouche-à-oreille, la googlisation et ce qu’elles affichent effectivement comme références, bonnes pratiques et passion pour le métier. Après avoir réduit le nombre de candidats sélectionnés, vous serez amené à les faire pitcher, écouter leurs propositions respectives et vous laisser convaincre.

Il vous faut aussi tenir compte de plusieurs critères. Optez toujours pour une agence à taille humaine pour éviter les usines à gaz et les factures démentes. La taille ne fait pas forcément le résultat. Et celle qui fait preuve d’expérience dans votre secteur d’activité. Rencontrez-la pour tester le fameux feeling et déterminer s’il est possible d’établir un climat de confiance mutuelle.

Publié par Barbara Ouvrard

[Total : 1   Moyenne : 5/5]